Christian Estrosi: parle à ma moto, ma tête est malade

Publié le par Tibo

Après Nadine Morano, continuons le tour d'horizon des sbires de Sarkozy, qui deviendront donc ministres si l'Apocalypse arrivait plus tôt que prévu   Nicolas Sarkozy était élu.


Christian Estrosi est un fidèle parmi les fidèles. Un disciple parmi les disciples. Si quelqu'un ose toucher à un cheveu de Sarkozy, Estrosi se chargera de faire rugir son moteur et de vous asséner un grand coup de casque dans la gueule.


Car Christian Estrosi est un ancien champion de moto qui, un beau jour, a décidé de raccrocher les gants en cuir et d'échanger son bolide contre une voiture de fonction. Les mauvaises langues murmurent que c'est même après une méchante chute qu'il a pris cette décision. Ce qui expliquerait bien des choses. Mais d'autres affirment que l'accident n'y est pour rien et que c'était déja comme ça avant, mais bon, on l'aime bien au village, depuis que le chien est mort.


Quand on regarde sa trombine, sa carrure, ses cheveux gominés, son sourire mielleux, Estrosi a l'air d'un parrain de la mafia. Impression renforcée lorsque l'on sait que le bonhomme est élu en région PACA et qu'il a commencé aux côtés de Jacques Médecin, homme politique de droite maintenant disparu et dont la photographie figure à côté du mot corruption dans le dictionnaire.



La première fois que j'ai aperçu cet homme, Estrosi pas Médecin, c'était lors d'un débat télévisé en 2003. Il était face à Le Pen. A genoux. C'était presque touchant de le voir avec ses yeux de clébard battu chercher l'assentiment du leader de l'extrême-droite: "Mais Monsieur Le Pen, vous voyez bien qu'on se bat contre l'insécurité nous, nous ne faisons pas comme le gouvernement socialo-communiste de Jospin"...
Et Le Pen de l'envoyer paître sans pitié.


Accessoirement, Estrosi est ministre de l'Aménagement du territoire, mais en période de campagne, c'est le spécialiste des petites phrases, des petites attaques mesquines contre les personnes, pas contre les idées, ça c'est trop compliqué. Dès que Sarkozy a besoin de s'essuyer les pieds sur quelqu'un, il siffle Estrosi et lui dit "Cricri, va donc causer de Ségolène à l'AFP mais avant, tiens, prend un kleenex, t'as un peu de bave, la".


Entre autres gracieusetés et élégances, Estrosi a ainsi comparé Ségolène Royal à Blanche Neige et François Hollande à Simplet. Une autre fois, il a affublé la candidate du surnom "Bécassine" et une autre de "Gaston Lagaffe"...Des références littéraires à faire pâlir Bernard Pivot. Il faut dire que chez les Estrosi, la bibliothèque sert de garage à moto et le dictionnaire de cale-pied.


Récemment invité sur le plateau de l'émission "On n'est pas couchés", Estrosi en a rajouté une couche sur la fameuse "bravitude", affirmant que ce néologisme était la preuve même que Ségolène Royal était dangereuse...
Mais Estrosi n'est pas surnommé Bac moins Cinq pour rien. Ainsi, au cours de cette émission, lui-même a parlé d'"infinimentésimal" et de "prédécesserisse"...


Si Sarkozy est élu, on va tous crever, Estrosi pourrait devenir  Ministre des Transports. Un poste où il pourra briller de sa grande finesse, comme à son habitude, comme en témoigne son futur discours d'investiture que nous sommes en mesure de vous révéler en exclusivité: "Vroum vroum Tût tûût".

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

antoine 30/05/2007 11:19

il aurait été bon que vous lisiez la presse régionale pour en savoir plus sur les relations entretenue par Mme estrosi

Tibo 30/05/2007 11:57

Vous me donnez envie d'en savoir plus...

Vianette 30/01/2007 10:12

Votre suffisance est sans doute le signe d'un mal être, d'une vilaine crise d'acné, même très tardive !

Tibo 30/01/2007 11:04

C'est intéressant, le fonctionnement de votre répartie. On a l'impression que vous essayez d'argumenter quelque chose mais soudain, patatra, vous vous laissez aller et les fantômes de votre enfance reviennent s'exprimer à votre place. Essayez encore, vous allez y arriver mon brave monsieur.

Vianette 29/01/2007 22:24

Mais le débat ne peut être qu'au niveau, où vous même, l'avez  élevé, donc très bas ! Vous faites parti de ces gens injurieux qui critiquent les autres  avec une aisance malsaine et gratuite, mais qui s'offusquent d'une remontrance à leur égard. 

Tibo 29/01/2007 22:48

Mais non voyons, "remontrez", "remontrez" mon brave

Vianette 29/01/2007 17:05

Serrez bien les fesses, vous avez  raison ! Mais pas pour ce que vous croyez.. Royal va vous la mettre sans que vous ayez daigné réfléchir un instant à la suite.

Tibo 29/01/2007 18:22

C'est d'une finesse, ça. Bravo, vous élevez le débat!

carole 29/01/2007 15:19

c'est vrai qu'on parle de Sarko mais quand on s'essaie à faire son gouvernement ça fait encore plus peur... ministre des transports pour un ancien motard, c'est une blague non??!!

Tibo 29/01/2007 23:10

Même pas.